$20

À propos de La fête de l’insignifiance

"Jeter une lumière sur les problèmes les plus sérieux et en même temps ne pas prononcer une seule phrase sérieuse, être fasciné par la réalité du monde contemporain et en même temps éviter tout réalisme, voilà La fête de l'insignifiance. Celui qui connaît les livres précédents de Kundera sait que l'envie d'incorporer dans un roman une part de « non-sérieux » n'est nullement inattendue chez lui. Dans L’immortalité, Goethe et Hemingway se promènent ensemble pendant plusieurs chapitres, bavardent et s'amusent. Et dans La Lenteur, Véra, la femme de l'auteur, dit à son mari : « Tu m'as souvent dit vouloir écrire un jour un roman où aucun mot ne serait sérieux... je te préviens : fais attention : tes ennemis t'attendent. » Or, au lieu de faire attention, Kundera réalise enfin pleinement son vieux rêve esthétique dans ce roman qu'on peut ainsi voir comme un résumé surprenant de toute son œuvre. Drôle de résumé. Drôle d'épilogue. Drôle de rire inspiré par notre époque qui est comique parce qu'elle a perdu tout sens de l'humour. Que peut-on encore dire ? Rien. Lisez" !

Source

À propos de Milan Kundera

Écrivain français originaire de Tchécoslovaquie, né le 1er avril 1929 à Brno. (République tchèque)

"Milan Kundera est un écrivain tchèque né en Bohême en 1929. Il commence à se faire connaître dans les années soixante en publiant des poèmes et en éditant une anthologie de la poésie d’Apollinaire. Dans cette période-là, il écrit aussi trois pièces : Les Propriétaires des clés, La Sotie et Jacques et son maître. La structure, le contenu, ainsi que les titres de ces pièces – rappelant le théâtre d’Ionesco et le roman Jacques le Fataliste de Diderot – préfigurent déjà le ludisme de l’œuvre Kundera. C’est cependant dans ses premiers textes en prose qu’il découvre ce qui constituera son « orientation esthétique » Avril 1968, la nouvelle direction du Parti communiste de Tchécoslovaquie ouvre la voie aux importantes réformes de ce que l’on appellera le Printemps de Prague. Parmi ces réformes on trouve l’abolition de la censure, la réhabilitation des victimes des procès fabriqués et la protection du droit du citoyen. Face à cet essai de libéralisation du socialisme, l’Union Soviétique réagit par la force. Ainsi, le 21 août 1968, les chars soviétiques entrent à Prague et mettent fin à l’expérience tchécoslovaque. Kundera est alors frappé par la censure et son œuvre est déclarée non existante. Ses romans ne peuvent plus paraître dans son pays et, à partir de La vie est ailleurs, leur première édition et leur traduction française. En 1975, il s’installe en France, ce qui lui permet de revoir et corriger la traduction de ses romans, notamment celle de La Plaisanterie [dans lequel] un style excessivement ornementé avait complètement transfiguré le roman. Ce déménagement contribue à son passage à la langue française. Ses essais sur le roman – L’Art du roman et Les Testaments trahis – et ses derniers romans – La Lenteur, L’Identité et L’Ignorance – sont ainsi directement rédigés en français. "

Source

Upcoming Events

Wednesday, February 21, 2018 6:00 PM To 8:00 PM

In February, we invite you to choose a book from our Blind Date with a Book event for our monthly book club.

Read More
Exhibition

May '68: When Paris Erupted in Protest

Exhibition of photos by Marc Riboud

From Feb 2, 2018 To Feb 28, 2018

On May 3, 1968, Parisian students took to the street in protests that spread throughout France, quickly engulfing offices, factories and other places of work. This exhibition of works by the late French photographer Marc Riboud reminds us of both the passions of the moment and of the enigmatic playfulness that striking students and workers frequently displayed.

Read More
Lecture

Parisian Charm School

New Date! - Book Talk and Signing with author Jamie Cat Callan

Tuesday, February 20, 2018 6:30 PM To 8:45 PM

We are pleased to welcome Jamie Cat Callan back to the Center for the release of her latest book, Parisian Charm School:  Secrets for Cultivating Love, Joy, and That Certain Je Ne Sais Quoi.

Read More