Member

$20

Non-member

$25

À propos de Les désorientés

‘Dans Les Désorientés, je m'inspire très librement de ma propre jeunesse. Je l'ai passée avec des amis qui croyaient en un monde meilleur. Et même si aucun des personnages de ce livre ne correspond à une personne réelle, aucun n'est entièrement imaginaire. J'ai puisé dans mes rêves, dans mes fantasmes, dans mes remords, autant que dans mes souvenirs. Les protagonistes du roman avaient été inséparables dans leur jeunesse, puis ils s'étaient dispersés, brouillés, perdus de vue. Ils se retrouvent à l'occasion de la mort de l'un d'eux. Les uns n'ont jamais voulu quitter leur pays natal, d'autres ont émigré vers les Etats-Unis, le Brésil ou la France. Et les voies qu'ils ont suivies les ont menés dans les directions les plus diverses. Entre le Zweig du Monde d'hier et le Barrès des Déracinés, notre académicien levantin nous entraîne dans les méandres de l'exil, du repentir et du retour impossible.’

Source

À propos de Amin Maalouf

‘Issu de la minorité chrétienne melkite du Liban, Amin Maalouf, rédacteur au quotidien An-Nahar, est contraint de s'exiler en France en 1976, alors que son pays est ravagé par la guerre civile. Journaliste puis rédacteur en chef de la revue Jeune Afrique, le reporter parcourt alors de nombreux pays afin de couvrir l'actualité. Sa première publication, Les Croisades vues par les Arabes, est un ouvrage historique, mais c'est son roman Léon l'Africain qui le révèle au grand public en 1986. Lauréat du prix Goncourt en 1993 pour Le Rocher de Tanios, sorte de conte à l'oriental, Maalouf rédige le livret de l'opéra Adriana Mater, dont la première a lieu en mars 2006. Il réitère l’exercice avec le livret d’Émilie de Kaija Saariaho, créé à l’Opéra de Lyon en 2010. L'auteur y explore les thèmes du pardon, de la guerre, de l'avenir. L'ensemble de son œuvre interroge les rapports politiques et religieux qu'entretiennent l'Orient et l'Occident, mais aussi les thèmes de l'exil et de l'identité, des sujets traités dans ses différents essais parmi lesquels Les Identités meurtrières paru en 1989 ou Le Dérèglement du monde, publié en 2009. Observateur et interprète de l'histoire et de son temps, Amin Maalouf parvient, par le biais de sa littérature érudite, à bâtir des ponts entre les hommes et les cultures. Il est élu en 2011 pour succéder à l’anthropologue Claude Lévi-Strauss à l’Académie Française. Son roman Les échelles du Levant, paru chez Grasset en 1996, fait l'objet d'une adaptation cinématographique par l'écrivain et cinéaste Atiq Rahimi en 2015.’

Source



Upcoming Events

Wednesday, January 24, 2018 2:00 PM To 3:30 PM

Join Benjamin for an in-depth discussion of L’exposition coloniale by Érik Orsenna.

Read More
Opening

May '68 Revisited

Special Series Opening

Thursday, February 1, 2018 6:30 PM To 9:00 PM

The French Cultural Center will host a reception to inaugurate the winter/spring series of May ’68 events. Our partners from Harvard and Northeastern universities will be on hand to highlight their activities, events and why they believe the seminal events of 50 years ago remain crucial to examine today.

Read More
Exhibition

May '68: When Paris Erupted in Protest

Exhibition of photos by Marc Riboud

From Feb 2, 2018 To Feb 28, 2018

On May 3, 1968, Parisian students took to the street in protests that spread throughout France, quickly engulfing offices, factories and other places of work. This exhibition of works by the late French photographer Marc Riboud reminds us of both the passions of the moment and of the enigmatic playfulness that striking students and workers frequently displayed.

Read More