Member

$20

Register

Non-member

$25

Register

À propos de Mal et Modernité

‘‘Hermann Broch écrivait, à New York, en 1940: « Les dictatures sous leur forme actuelle sont tournées vers le mal radical... » C'est cette notion que Jorge Semprún interroge dans ce livre, en convoquant quelques-uns de ses anciens compagnons du Petit Camp de Buchenwald : comme une façon de relier la pensée à la vie et de faire comparaître l'Histoire devant les disparus – ceux qui, selon les mots du poète Paul Celan, ont « une tombe au creux des nuages »."

Source


À propos de Jorge Semprún

‘’ né en décembre 1923 à Madrid en Espagne, décédé en 2011 à Paris, France, était un écrivain, scénariste et homme politique espagnol dont l'essentiel de l'œuvre littéraire est rédigé en français. L'œuvre romanesque de Jorge Semprun se répartit autour de quelques thèmes et des grands événements qui ont émaillé son existence. Beaucoup de ses ouvrages éminemment autobiographiques sont des témoignages, des réflexions sur la terrible expérience qu'il a vécue dans les locaux de la Gestapo à Paris, puis dans le camp de Buchenwald et sa difficile réadaptation : Le Grand Voyage, L'Évanouissement, Quel beau dimanche, Le mort qu'il faut, L'écriture ou la vie et Vingt ans et un jour. D'autres retracent plutôt son parcours clandestin à l'époque du franquisme quand il était un membre éminent du Parti communiste espagnol : Autobiographie de Federico Sanchez et La deuxième mort de Ramon Mecader. Une autre catégorie importante concerne sa vie d'exilé en France et les années de l'après-franquisme : Adieu vive clarté..., Montant la vie continue, L'algarabie, La montagne blanche et Federico Sanchez vous salue bien. Semprun affirme qu'après une tentative à la fin de 1945, il lui a été impossible d'écrire pendant une vingtaine d'années d'écrire quoi que ce soit sur son expérience de déporté, afin de sauvegarder sa propre existence, mise en danger par l'écriture de l'indicible. En revanche, il a écrit sur d'autres sujets ; lui-même cite dans l'Autobiographie de Federico Sanchez quelques textes des textes qu'il a écrits durant cette période. C'est le cas par exemple de Soledad, une pièce de théâtre d'orientation communiste, ainsi que de nombreux poèmes, relevant du culte de la personnalité. Il ne considère cependant pas ces productions comme pourvues d'un grand intérêt et ne les cite que comme reflets d'une période politique, celle du stalinisme triomphant. En tout état de cause, avant Le Grand Voyage, l'activité d'écriture littéraire occupait une place très limitée dans son existence. Œuvres et distinctions Il a écrit des romans, des récits autobiographiques, des pièces de théâtre et des scénarios, pour lesquels il a reçu plusieurs récompenses. Un thème récurrent de son œuvre est la dénonciation de l'horreur de la guerre, et notamment des camps de concentration. En 1969, il reçoit le Prix Femina pour La Deuxième Mort de Ramón Mercader. En 1994, il reçoit le Prix de la paix des éditeurs et libraires allemands. Le Prix de la Paix des Editeurs et Libraires allemands. Le Prix Fémina Vacaresco 1994 et le Prix littéraire des droits de l'Homme 1995 lui ont été décernés pour L'écriture ou la vie ; il a également reçu le prix de la ville de Weimar en 1995 et le prix Nonino (Italie) en 1999.En 1996, il est élu à l'Académie Goncourt ; il n'a pas pu entrer à l'Académie française car il a conservé la nationalité espagnole. En 2004, il a reçu le Prix Ulysse pour l'ensemble de son œuvre. Le 30 novembre 2007, il a reçu les insignes de docteur honoris causa de l'Université Rennes 2 Haute Bretagne. ‘’.



Source

Upcoming Events

Monday, January 28, 2019 6:00 PM To 7:30 PM

Members, join us for an educational workshop on interpreting and appreciating three works of art from various time periods. Event in French.

Read More
Wednesday, January 30, 2019 2:00 PM To 3:30 PM

Join Benjamin for an in-depth discussion of L’Abolition by Robert Badinter.

Read More
Tuesday, December 18, 2018 6:00 PM To 7:00 PM

En decembre, nous vous invitons à notre sélection jeunesse.

Read More