Member

$20

Register

Non-member

$25

Register

À propos de Un chapeau de paille d’Italie

Le Chapeau de paille d'Italie a été créé le 14 août 1851 au Palais-Royal (auquel Labiche restera longtemps fidèle) et remporte un vif succès, en témoignent les plus de 300 représentations de la pièce. Le texte a fait l'objet de nombreuses mises en scène dans le théâtre public et privé – signalons simplement le spectacle historique de Gaston Baty, pour l'entrée du tout premier vaudeville au répertoire de la Comédie-Française, en 1938, avec Pierre Bertin, Gisèle Casadesus, Jean Debucourt et Jean Meyer – ; la pièce a par ailleurs été adaptée plusieurs fois au cinéma, par René Clair en 1927 avec Albert Préjean (film muet) et par Maurice Cammage en 1940, avec Fernandel dans le rôle principal.

Labiche offre avec Le Chapeau de paille une grande comédie en cinq actes à l'action rocambolesque. La pièce retrace les mésaventures de Fadinard, qui se rend bonnement à son mariage. Mais, sur le chemin, son cheval mange « le chapeau de paille » d'une jeune inconnue, Anaïs, une femme mariée qui batifolait avec son amant, et qui ne peut par conséquent rentrer à son domicile sans chapeau à moins de se compromettre. Fadinard se met donc en quête d'un nouveau chapeau, alors que les gens de la noce, famille et amis, s'impatientent. Finalement, tous se retrouvent pris dans d'invraisemblables imbroglios alors que l'oncle de Fadinard tente de remettre à la jeune promise, depuis le début, un chapeau de paille d'Italie en guise de cadeau de mariage.

Dès l'ouverture de la pièce, Labiche propose une exposition très détaillée, des développements explicatifs avec quantité d'informations pour le spectateur, qui doit cerner d'emblée les composantes psychologiques des personnages, leurs attributs et leurs fonctions. Dans Le Chapeau de paille, ce sont les domestiques, Virginie et Félix, qui sont pour le spectateur les passeurs de ces informations. Cette mise en condition doit susciter et soutenir l'intérêt du spectateur et participe de l'art des préparations. Nous en savons toujours plus que les personnages et ce décalage a pour effet de provoquer le rire quand ces mêmes personnages ne savent pas démêler les quiproquos, éviter les rencontres importunes, parer à un coup du sort. Contrairement au spectateur, l'élément déclencheur et perturbateur de l'intrigue, ainsi que la possibilité de la solution, qui est sous leurs yeux depuis le début, font défaut au personnage. Pour le public, tout le jeu consiste donc à estimer la valeur des informations qui lui sont délivrées et à jauger en quoi un objet, le fameux chapeau par exemple, peut provoquer la catastrophe ou participer au dénouement, comment un petit rien peut dérégler la vie bien organisée d'une communauté de personnages et l'entraîner dans une course effrénée et circulaire (avec retour au point de départ). Le Chapeau de paille d'Italie apparaît dès lors comme un cauchemar éveillé à travers un Paris devenu étrange et inquiétant.

Source

À propos d’Eugène Labiche

Issu d'une famille bourgeoise aisée, Eugène Labiche fait des études au collège Bourbon, et obtient son baccalauréat de lettres en 1833. De retour d’un voyage en Italie, il entame des études de droit, qu’il poursuit jusqu’à la licence, tout en publiant dans de petits magazines de courtes nouvelles et des articles.

Après la publication de quelques pièces, Labiche écrit son unique roman, "La Clef des champs" (1839), et se consacre ensuite aux vaudevilles.

En 1842, Labiche se marie avec une riche héritière de 18 ans, Adèle Hubert et achète, en 1853, le château de Launoy à Souvigny-en-Sologne. En 1868, il est nommé maire de Souvigny.

Il publie une centaine de pièces de théâtre en collaboration avec d'autres écrivains, notamment Edmond Gondinet. Parmi ses chefs-d'œuvre, on cite : "Un chapeau de paille d'Italie" en 1851, "Le Voyage de M. Perrichon" (1860), ou encore "La Poudre aux yeux" (1861). Après le relatif échec de "La Clé" (1877), Labiche prend la décision de ne plus écrire. Il a alors 62 ans. En 1880, il devient membre de l'Académie française.

Source







About Joséphine Wolfe

josephine
Joséphine is half French, half English and has lived in Sweden, France, England, Luxembourg, Scotland, and the USA. She has a degree in literature from the University of St Andrews (Scotland) and has taught all ages both in Luxembourg and the UK. Joséphine takes joy in sharing her knowledge of French language and culture in a fun and engaging way and always takes care to tailor her lessons to students’ interests, learning styles and objectives. An avid foodie and fine art lover, she also enjoys literature and dancing. In her spare time, Joséphine paints abstract pictures, devours novels and spends quality time with family and friends.





Upcoming Events

Workshop

Educational Workshop for Members

News from the Francophonie

Monday, March 2, 2020 6:00 PM To 7:30 PM

This March, in conjunction with the celebration of the mois de la francophonie, we'll discover the latest news from French-speaking Africa.

Read More
Wednesday, March 25, 2020 2:00 PM To 3:30 PM

Join Joséphine this March for an in-depth discussion of Gaspard de la nuit by Aloysius Bertrand.

Read More
Tuesday, February 25, 2020 5:30 PM To 7:00 PM

Join us in reading Petit Pays by Gaël Faye for the library's book club en français!

Read More